Nouveau projet de D' de Kabal
Album du groupe MaColère
Un disque Riposte - Voir les crédits
(Sur les plateformes de téléchargement)

Inscription à la Newsletter
Tenez vous informé en enregistrant votre email

 
Chorale rap
Chorale rap


Sous la direction de D' de Kabal, Kohndo, Franco Mannara, Le Nône
A Aulnay-sous-Bois, Dugny, L'Île-Saint-Denis, Noisy-le-Grand, Bobigny


Reprendre des standards de rap a capella

Alors que les groupes de reprise sont nombreux, en rock, jazz, blues notamment, aucun groupe n'a encore véritablement repris à son compte les classiques du rap. Ce vide est patent. Et révélateur de l'image et de la place du rap dans le paysage musical français. Il s'explique non seulement par la jeunesse de ce mouvement mais également par les résistances à reconnaître le rap comme un style musical partie prenante du patrimoine musical national - au même titre que la culture hip hop dont il est issu éprouve des difficultés à être envisagée comme une culture et une expression artistique à part entière.

Plus que tout autre style musical, le rap est réduit et amalgamé dans l'imaginaire collectif à son attache sociale (banlieue, classes modestes, population issue de l'immigration). Privé de son autonomie par rapport au contexte social, s'il est accepté comme une forme d'expression culturelle, il reste souvent réduit à l'expression d'une communauté et peine à être considéré comme une forme artistique.
Révélateur de cet amalgame, nombreux sont les institutionnels qui séparent la musique savante de la musique considérée comme étant issue des cultures urbaines et associent fréquemment le soutien aux cultures urbaines à l'action sociale sur des territoires spécifiques.
Souffrant d'un discrédit lié à la violence de certaines paroles, menacé parfois de censure, marqué par ses rapports houleux avec le pouvoir politique, associé à des fantasmes de peur collective, le rap reste un style musical dont on hésite, en dehors du milieu rap lui-même, à accepter l'impact artistique et revendiquer une place au sein du patrimoine musical français.

Ici réside l'ambition de La Chorale rap : puiser dans un répertoire de référence que nous reconnaissons fondateur, réinventer ce répertoire de « standards », se saisir de ces titres pour les faire entendre autrement. L'acte est symbolique car il inscrit d'emblée le rap dans une dimension historique, lui reconnaître un héritage et la possibilité que la génération actuelle redécouvre les chansons qui ont marqué la génération des débuts.

Le travail choral permet précisément de se focaliser sur le choix, la sonorité et la musicalité des mots, et de redécouvrir ainsi ce qui fonde la parole rappée où l'expérimentation sur le langage, qu'il soit envisagé comme du sens à transmettre, une matière sonore ou bien rythmique, est ce qui détermine la chanson. Le travail a cappella permet de mettre à nu le traitement de la langue des morceaux : il y a là la réinvention d'une langue dans la langue, une sonorité, une structure et une expression propres, au-delà des différences de styles au sein des pères fondateurs. La prouesse technique constitutive du style musical rap est également explorée.

Le projet se situe dans la continuité du travail mené par RIPOSTE depuis sa création : participer à la reconnaissance de la culture hip hop, favoriser et multiplier les actes de transmission en son sein.

La génération actuelle qui écoute du rap tend à oublier l'histoire et la mémoire du mouvement au profit de l'instantané, voire à renier les pères du rap français.

L'acte de transmission est d'autant plus vital que coupé de ses racines, le rap et plus largement le hip hop ne sont plus envisagés comme le fruit d'une posture plus profonde, une vision du monde, une philosophie qui offre un sens aux actes auxquels elle donne naissance. Redonner un sens à nos actes artistiques n'est rien d'autre que retrouver la nécessité du dire, c'est-à-dire l'acte vivant derrière le produit de passage. Cette posture est essentielle si l'on envisage le terrain de la création comme un combat vers ce qui nous relie au plus vivant en soi et par là nous réveille de notre torpeur de consommateur ou de faux citoyen.


Pourquoi monter une chorale rap inter-âge ?

Il nous semble que le chant choral est un outil particulièrement passionnant à mettre en œuvre dans le cadre d'un projet inter-âge : écoute de l'autre, posture corporelle, « faire ensemble » sont des notions sur lesquelles il nous semble intéressant de travailler, et le fait de chanter du rap peut à la fois attirer le public des seniors, et, pour les jeunes, dynamiser une image parfois poussiéreuse du chant choral.


Une chorale départementale

RIPOSTE est implantée depuis ses débuts dans le département de la Seine Saint Denis.
Des projets fédérateurs comme 93 Slam Caravane ou l'Université Hip Hop qui se sont déroulés sur plusieurs années nous ont montré l'importance de décloisonner les genre, les âges et d'aller au-delà des barrières géographiques.

Notre souhait est donc de créer une chorale rap à l'échelle du département qui mettrait en présence des groupes issus de structures différentes :
- Le Cap - Aulnay-sous-Bois (projet inter générationnel avec le foyer de retraités Romand)
- Dans le cadre du dispositif départemental Art au Collège : les collèges Jean-Baptiste Clément de Dugny, Alfred Sisley de l'Île St Denis et Jacques Prévert de Noisy-le-Grand
- L'Ecole primaire Karl Marx de Bobigny avec une chorale parents-enfants

Nous souhaitons rassembler tous les participants (de 80 à 100 personnes) pour un concert unique. Il y aurait également une intervention prévue le 23 mai 2013 sur le Parvis de la Basilique St Denis à l'occasion de la journée de célébration de la mémoire des victimes de l'esclavage.


La chorale rap et Daronz

A l'origine de ce projet se trouve en octobre 2011 la création du groupe DARONZ qui après une résidence au Cap - Aulnay-sous-Bois a permis l'émergence d'un répertoire rap a capella et la réorchestration d'une dizaine de morceaux issus des groupes fondateurs du rap français.
Après une dizaine de concerts et le constat de l'effet jubilatoire produit par ce groupe sur les spectateurs, nous avons souhaité élargir l'expérience à des non professionnels

Le groupe Daronz se produira le 20 novembre 2012 au Deux Pièces Cuisines au Blanc Mesnil et cela sera l'occasion pour les participants de la Chorale rap de le découvrir et de voir sur scène les animateurs des ateliers.


© 2017 - d2kabal.com - R.I.P.O.S.T.E - Design by baptisteweb.com - Powered by selimkrimi.com


Avec le soutien du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et de la région Ile de France